Taux fixe, taux variable, comment faire son choix lors de la souscription à un prêt immo

Le crédit immobilier se définit comme une méthode qui consiste à emprunter une certaine somme d’argent à un établissement financier pour pouvoir acquérir un bien immobilier ou subventionner des travaux de construction. À chaque emprunt est fixé un taux d’intérêt qu’est la rémunération du capital prêté. Le taux et les modalités de remboursement du prêt se définissent dans le contrat fixé entre l’emprunteur et le prêteur.

Prêt à taux fixe et à taux variable:

Après avoir choisi l’établissement de crédit pour financer son prêt immobilier, un contrat signé est obligatoirement établi liant l’emprunteur et cet établissement. Quand le taux est constant et ne variera plus jusqu’à la fin du contrat, il est appelé taux fixe. Mais quand le montant des intérêts peut varier en fonction de l’évolution directe du terme de référence auquel s’ajoute la marge fixe du prêteur, on a affaire à un taux variable.

Choix de taux lors de la souscription à un prêt immobilier:

L’avantage principal du taux fixe est la sécurité. Au moment de la signature, on connait tout de suite les mensualités, le coût total de crédit ainsi que la durée d’emprunt. Le budget personnel est donc plus facile à gérer. L’inconvénient est que le taux d’intérêt est plus élevé.

Et si conditions du marché est favorable, l’emprunteur ayant opté pour le crédit à taux fixe ne bénéficierait pas des éventuelles baisses et pourrait même payer trop d’intérêts par rapport aux conditions du marché. Quant au taux variable, on peut en tirer profit au tout début, car le taux de départ est plus faible.

D’éventuelles baisses de taux et de mensualités peuvent se présenter. Si les conditions du marché s’annoncent favorables, on peut transformer le taux variable en taux fixe. Mais ce type de taux est risqué, car l’emprunteur est exposé à une hausse de taux et à un renchérissement de son crédit.

Le problème est que la mensualité peut augmenter à tout moment d’où le débiteur ne peut plus gérer son propre budget surtout quand celui-ci est insuffisant. Ainsi, pour un crédit immobilier pas trop important, remboursable en peu de temps il est préférable d’opter à un prêt à taux variable. En effet, il faut tenir compte qu’à court terme, une forte hausse ou baisse des taux est peu probable. Par contre, si le crédit est d’une grande ampleur et que l’emprunt s’étale sur une longue durée, c’est mieux de choisir le prêt à taux fixe, car à long terme, personne ne peut prévoir l’évolution des taux.