Crédit personnel

Crédit personnel, les délais de rétractation à connaitre

Le prêt personnel est une offre bancaire sous conditions permettant de financer n’importe quel type de projet. Souscrire à un prêt n’est pas donné à tous, cela nécessite une situation financière stable pour s’assurer des engagements de remboursement.

Il n’est pas rare que certains emprunteurs se soient retrouvés dans une situation de surendettement après avoir contracté un prêt suite à la mauvaise gestion financière, d’où la nécessité du délai de rétractation imposé par loi. L’objectif est d’accorder au client la possibilité d’annuler son offre sous conditions.

Le délai de rétractation proprement dite

Jadis, le délai de rétractation était d’une semaine, mais depuis l’élaboration du dispositif de Hamon le 17 mars 2014, le consommateur peut réfléchir à sa décision dans un délai de 14 jours « calendaires » ou une période allant de 0 à 24 heures y compris le week-end.

Entre cette date, l’emprunteur peut renoncer à son crédit. Dans le cas où les fonds sont débloqués 7 jours avant la fin de délai de rétractation, le particulier bénéficie encore d’un délai de rétractation jusqu’au 14e jour. S’il souhaite se rétracter, l’emprunteur doit impérativement rembourser les montants du crédit obtenu et les taux cumulés pendant les jours restant après le déblocage du fonds.

Pour appliquer le droit de rétractation, il suffit de renvoyer à la banque la lettre en recommandé avec accusé de réception ou le formulaire détachable avant les 14 jours. Si le consommateur ne trouve plus le formulaire de la banque, il est possible d’avoir un modèle de lettre sur les sites internet.

Le droit de rétractation d’un prêt personnel

Les banques offrent un délai de 14 jours pour rétracter un contrat au prêt personnel rapide sans justificatif réalisé sur internet. Si les clients renoncent à la suscription alors que les fonds ont été déjà versés sur son compte, ils doivent obligatoirement rembourser le prêt au plus tard les 30 jours après la confirmation de la rétractation.

Pour le cas d’un prêt affecté nécessaire à l’achat d’une fourniture de service ou d’un bien, le consommateur dispose du droit de rétractation avant le 14e jour. Automatiquement, tous les contrats affectés seront annulés. Par contre, aucune annulation de contrat n’est possible lorsque le crédit affecté a été signé avant le 26 juillet 2014.

De ce fait, la souscription reste maintenue et le particulier doit rembourser son prêt. Avant de procéder à une demande de rétractation, il est préférable que le client demande l’avis d’un expert dans ce domaine et vérifie si les conditions lui sont favorables.