Comment réduire ses impôts efficacement

Comment réduire ses impôts efficacement?

Payer les impôts est une tâche que les contribuables veulent à tout prix éviter si possible. Pour cause, les coûts de cette charge sont élevés. Diverses solutions permettent de réduire les couts des impôts à savoir la défiscalisation. Mise en place par l’état, le concept vise à encourager les citoyens à participer activement par le biais des investissements.

L’investissement immobilier, un système « gagnant gagnant »

Habiter en ville offre l’opportunité de bénéficier de réduction d’impôts par l’acquisition de bien immobilier. Il s’agit de la loi Pinel, une initiative de ministre du Logement pour relancer le marché de l’immobilier. Dans sa pratique, ce dispositif offre un revenu de 21 % sur la somme investie. Le retour se fait sur une période de 3 ans à partir de la 6e année d’acquisition. Ainsi, les tranches d’année pour la défiscalisation se passent entre 6 ans, 9 ans et 12 ans. Plus le temps passe, plus le taux pour réduire ses impots est augmenté. Pour le premier retour soit la 6e année, le taux de réduction est de 12 %, pour la 9e année c’est 18 % et la 12e année le taux est à son maximum soit 21 %. S’il s’avère que le montant de la réduction est supérieur aux charges d’impôts, l’offre de réduction est inaccessible.

Investissement de PME, soutenez les nouveaux entrepreneurs

Pour soutenir les PME, l’état met en place deux types de subventions avec à la clé une défiscalisation. En premier, le contribuable peut investir directement auprès d’une PME de son choix. Dans cette situation, le revenu s’élève à 18 % de l’investissement. C’est la meilleure solution si les moyens en main sont assez faibles. Toutefois, des limites sont fixées soit un montant de 9 000 euros pour un célibataire et 18 000 euros pour un couple. Pour ceux ayant plus de liberté financière, souscrire aux parts d’une entreprise relève la réduction à 50 %. Une limite de 45 000 euros est fixée pour cette réduction. Sinon, les contribuables peuvent passer par un intermédiaire comme le FIP et le FCPI. Le taux est de 18 % voire 32 dans certains cas. Pour un célibataire, la charge est de 12 000 euros et 24 euros pour un couple.

Aide à la personne nécessiteuse, un soulagement pour ses impôts et sa conscience

Plusieurs organismes se présentent comme une alternative viable aux personnes en difficultés pour se procurer l’essentiel à leur vie. Soucieux du financement de ses organismes, l’état récompense les bienveillants pouvant les aider. Cette récompense se présente sous forme de réduction d’impôts à hauteur de 75 % de la donation. En nature, la limite de revenu est autour de 529 euros. Pour en être le bénéficiaire de la réduction, l’organisme doit être en premier lieu reconnu par l’état. Elle doit être à but non lucratif et sans profit en nature ou en argent. Les organismes concernés sont ceux à but philanthropique, culturel, défense environnementale, etc. Pour certifier de la participation, l’organisme remet une preuve manuscrite soit un reçu. Outre les donations en argent, les titres cotés en bourse sont également recevables.