Crédit personnel

Crédit personnel, les délais de rétractation à connaitre

Le prêt personnel est une offre bancaire sous conditions permettant de financer n’importe quel type de projet. Souscrire à un prêt n’est pas donné à tous, cela nécessite une situation financière stable pour s’assurer des engagements de remboursement.

Il n’est pas rare que certains emprunteurs se soient retrouvés dans une situation de surendettement après avoir contracté un prêt suite à la mauvaise gestion financière, d’où la nécessité du délai de rétractation imposé par loi. L’objectif est d’accorder au client la possibilité d’annuler son offre sous conditions.

Le délai de rétractation proprement dite

Jadis, le délai de rétractation était d’une semaine, mais depuis l’élaboration du dispositif de Hamon le 17 mars 2014, le consommateur peut réfléchir à sa décision dans un délai de 14 jours « calendaires » ou une période allant de 0 à 24 heures y compris le week-end.

Entre cette date, l’emprunteur peut renoncer à son crédit. Dans le cas où les fonds sont débloqués 7 jours avant la fin de délai de rétractation, le particulier bénéficie encore d’un délai de rétractation jusqu’au 14e jour. S’il souhaite se rétracter, l’emprunteur doit impérativement rembourser les montants du crédit obtenu et les taux cumulés pendant les jours restant après le déblocage du fonds.

Pour appliquer le droit de rétractation, il suffit de renvoyer à la banque la lettre en recommandé avec accusé de réception ou le formulaire détachable avant les 14 jours. Si le consommateur ne trouve plus le formulaire de la banque, il est possible d’avoir un modèle de lettre sur les sites internet.

Le droit de rétractation d’un prêt personnel

Les banques offrent un délai de 14 jours pour rétracter un contrat au prêt personnel rapide sans justificatif réalisé sur internet. Si les clients renoncent à la suscription alors que les fonds ont été déjà versés sur son compte, ils doivent obligatoirement rembourser le prêt au plus tard les 30 jours après la confirmation de la rétractation.

Pour le cas d’un prêt affecté nécessaire à l’achat d’une fourniture de service ou d’un bien, le consommateur dispose du droit de rétractation avant le 14e jour. Automatiquement, tous les contrats affectés seront annulés. Par contre, aucune annulation de contrat n’est possible lorsque le crédit affecté a été signé avant le 26 juillet 2014.

De ce fait, la souscription reste maintenue et le particulier doit rembourser son prêt. Avant de procéder à une demande de rétractation, il est préférable que le client demande l’avis d’un expert dans ce domaine et vérifie si les conditions lui sont favorables.

Comment réduire ses impôts efficacement

Comment réduire ses impôts efficacement?

Payer les impôts est une tâche que les contribuables veulent à tout prix éviter si possible. Pour cause, les coûts de cette charge sont élevés. Diverses solutions permettent de réduire les couts des impôts à savoir la défiscalisation. Mise en place par l’état, le concept vise à encourager les citoyens à participer activement par le biais des investissements.

L’investissement immobilier, un système « gagnant gagnant »

Habiter en ville offre l’opportunité de bénéficier de réduction d’impôts par l’acquisition de bien immobilier. Il s’agit de la loi Pinel, une initiative de ministre du Logement pour relancer le marché de l’immobilier. Dans sa pratique, ce dispositif offre un revenu de 21 % sur la somme investie. Le retour se fait sur une période de 3 ans à partir de la 6e année d’acquisition. Ainsi, les tranches d’année pour la défiscalisation se passent entre 6 ans, 9 ans et 12 ans. Plus le temps passe, plus le taux pour réduire ses impots est augmenté. Pour le premier retour soit la 6e année, le taux de réduction est de 12 %, pour la 9e année c’est 18 % et la 12e année le taux est à son maximum soit 21 %. S’il s’avère que le montant de la réduction est supérieur aux charges d’impôts, l’offre de réduction est inaccessible.

Investissement de PME, soutenez les nouveaux entrepreneurs

Pour soutenir les PME, l’état met en place deux types de subventions avec à la clé une défiscalisation. En premier, le contribuable peut investir directement auprès d’une PME de son choix. Dans cette situation, le revenu s’élève à 18 % de l’investissement. C’est la meilleure solution si les moyens en main sont assez faibles. Toutefois, des limites sont fixées soit un montant de 9 000 euros pour un célibataire et 18 000 euros pour un couple. Pour ceux ayant plus de liberté financière, souscrire aux parts d’une entreprise relève la réduction à 50 %. Une limite de 45 000 euros est fixée pour cette réduction. Sinon, les contribuables peuvent passer par un intermédiaire comme le FIP et le FCPI. Le taux est de 18 % voire 32 dans certains cas. Pour un célibataire, la charge est de 12 000 euros et 24 euros pour un couple.

Aide à la personne nécessiteuse, un soulagement pour ses impôts et sa conscience

Plusieurs organismes se présentent comme une alternative viable aux personnes en difficultés pour se procurer l’essentiel à leur vie. Soucieux du financement de ses organismes, l’état récompense les bienveillants pouvant les aider. Cette récompense se présente sous forme de réduction d’impôts à hauteur de 75 % de la donation. En nature, la limite de revenu est autour de 529 euros. Pour en être le bénéficiaire de la réduction, l’organisme doit être en premier lieu reconnu par l’état. Elle doit être à but non lucratif et sans profit en nature ou en argent. Les organismes concernés sont ceux à but philanthropique, culturel, défense environnementale, etc. Pour certifier de la participation, l’organisme remet une preuve manuscrite soit un reçu. Outre les donations en argent, les titres cotés en bourse sont également recevables.

Comment augmenter ses chances d'obtenir un crédit sur internet

Comment augmenter ses chances d’obtenir un crédit sur internet?

Demander du crédit sur internet n’est pas toujours aisé du fait que les établissements bancaires demandent beaucoup de garanties sur la solvabilité du client. Lorsqu’un client a un projet qui nécessite un financement, avant d’entamer la procédure de demande, il faut avoir un dossier en béton comprenant sa situation financière et sa façon pour s’acquitter de ses dettes.

Dans ce cas, il faut savoir les différentes procédures à faire pour augmenter ses chances d’obtenir un crédit sur internet.

Miser sur un apport personnel

Le fait de soumettre un apport personnel lors de toutes demandes de crédit est une marque de motivation et de volonté appréciée par les banques. Cette part apportée par le client permet aux prêteurs de déterminer la capacité du client à payer divers frais qui sont engendrés par la préparation du dossier sur la demande de crédit pas cher à savoir les frais, les notaires ou d’autres charges. Un montant atteignant les 20 % du crédit demandé est la somme minimum sollicitée par de nombreuses banques avant d’accepter le dossier.

Avoir un bon profil d’épargnant

Aux yeux des établissements bancaires, le profil du demandeur est essentiel pour la détermination de sa capacité à rembourser le prêt. Les agents de crédit sont dans l’obligation de faire des recherches sur le profil et surtout sur la gestion du compte en banque du client.

Les découverts qui sont supérieurs à 6 mois sont des mauvais signes favorisant le refus du dossier. Il faut montrer à la banque la possibilité du client à payer en temps et en heure ce qu’il doit. Il vaut mieux se montrer en bon épargnant même avec un revenu plus faible, car les banques préfèrent miser sur des clients ayant une petite rémunération qui sait mettre de l’argent de côté.

Être stable professionnellement

Faire un prêt sur internet signifie que le client a besoin d’argent en urgence. Cependant, le prêt offert par une quelconque banque est soumis à des conditions de solvabilité. Pour être à la bonne grâce du prêteur, il faut que le client prouve sa capacité à rembourser le montant de l’argent avec un emploi stable ou une rentrée d’argent régulière.

Les clients qui sont dans une situation de CDI sont les plus favorisés par les banques. Pour ce qui est des emprunteurs ayant une profession libérale, l’existence d’un bilan d’au moins 3 ans est la clé pour obtenir facilement du crédit sur internet.

Régler les anciennes dettes

Comme dans le cas des épargnes, les autres dettes auprès des autres établissements financiers sont repérables par les agents de crédit de la banque. Avant d’entamer un projet nécessitant un financement, il est préférable pour le demandeur de régler certaines dettes souscrites auparavant.

Les banques sont toujours méfiantes par rapport aux clients qui présentent une dette supérieure à la moitié de ce qu’il gagne en un an. Si le client ne parvient pas à payer en totalité ses dettes antérieures, pour faire augmenter ses chances d’avoir du crédit sur internet, le mieux est de payer celles qui sont les plus anciennes.

 

Assurance vie, dans un rôle de complémentaire retraite

Tout le monde ne peut pas avoir forcément une retraite complète. En effet, beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte pour le calcul de la retraite.

Ce sont par exemple le salaire annuel moyen (25 meilleures années), le fait d’avoir élevé des enfants ou pas, handicapés ou non, d’avoir la charge permanente d’un adulte handicapé membre de la famille, … . C’est donc mieux d’avoir un plan d’épargne retraite, ou même une assurance-vie pour assurer la vie d’après la mise à la retraite. Lire plus →

Est-il possible de racheter son crédit lorsque l’on est célibataire ?

Avec l’augmentation du coût de la vie, le prix de l’immobilier qui atteint des sommets et une baisse tangible du pouvoir d’achat, les célibataires ont beaucoup de mal à pouvoir effectuer des investissements, emprunter ou racheter un crédit existant en bénéficiant des taux bas actuels. Est-ce que les établissements bancaires acceptent le rachat de crédit lorsque l’on vit seul ? Lire plus →