Assurance vie, dans un rôle de complémentaire retraite

Tout le monde ne peut pas avoir forcément une retraite complète. En effet, beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte pour le calcul de la retraite.

Ce sont par exemple le salaire annuel moyen (25 meilleures années), le fait d’avoir élevé des enfants ou pas, handicapés ou non, d’avoir la charge permanente d’un adulte handicapé membre de la famille, … . C’est donc mieux d’avoir un plan d’épargne retraite, ou même une assurance-vie pour assurer la vie d’après la mise à la retraite.

Assurance vie : assurance en cas de décès et assurance en cas de vie

L’assurance perçut en cas de décès est une assurance souscrite afin que les proches du souscripteur c’est-à-dire les bénéficiaires (ou ayant droit) puissent toucher une somme d’argent sous forme de capital ou de rente, dans le cas où un évènement tragique bouleverse la vie du souscripteur : décès ou invalidité de ce dernier.

L’assurance en cas de vie par contre est une assurance souscrite afin que, lorsque le moment est venu (date fixée dans le contrat d’assurance vie), si le souscripteur est encore en vie, alors, une somme lui est versée par l’assureur sous forme de capital ou de rente.

Ce qui fait que si le souscripteur survit au-delà de la date fixé, qui en général se trouve être le moment de la mise en retraite de ce dernier, alors celui-ci bénéficiera de l’assurance-vie en sus de la retraite cotisée pendant sa période active.

Assurance vie : un bon plan retraite

Les Français savent actuellement que l’assurance-vie est un complément non négligeable pour avoir une retraite confortable. En effet, 51% des ménages Français détenteurs d’une assurance-vie déclarent avoir souscrit dans le cadre d’avoir un complément financier en vue de la retraite.

Et, compte tenue des inflations et autres intempéries économiques, avoir une source de revenus supplémentaire est une nécessité. Ce qui fait de l’assurance-vie le placement préféré des Français.